They Call Me Rico

4231 vues

GROUPE presque local, 69

They Call Me Rico

En 2009, le chanteur des Madcaps Frédéric Pellerin quitte momentanément la formation pour une échappée inspirée sous l’alias THEY CALL ME RICO. Ce projet solo le ramène à ses premières amours : le folk et le blues. Après trois albums chaudement salués, l’éponyme They Call Me Rico, This Kind of Life et Raw & Sweaty : Live in France, avec plus de 150 spectacles en France seulement — notamment devant cinq milliers de festivaliers dans le magistral théâtre antique de Vienne (Isère) ! —, RICO présente un nouveau disque studio : THIS TIME. En magasins le 1er avril 2016.

Projet solo — plus précisément d’homme-orchestre ! –, THEY CALL ME RICO est entouré de musiciens québécois et français pour certaines chansons : Dominique Laroche, membre du groupe Voïvod, à la basse, Nicolas Grimard (Caïman Fu) au Lap Steel ainsi que le violoniste et claviériste émérite de la région Lyonnaise Charlie Glad. Bref, une équipe étoile complétée par les ingénieurs du son Jonathan Verne (Studio La Hacienda, Tarare), Vincent Blain (L’Indice), Vincent Lévesque et Russell Stageman (Studio Magnéto, Lyon). Le masterting de l’album a été réalisé à Londres par Ray Staff (Muse, Led Zeppelin, David Bowie).

Site officiel

GROUPE presque local, 69

They Call Me Rico

En 2009, le chanteur des Madcaps Frédéric Pellerin quitte momentanément la formation pour une échappée inspirée sous l’alias THEY CALL ME RICO. Ce projet solo le ramène à ses premières amours : le folk et le blues. Après trois albums chaudement salués, l’éponyme They Call Me Rico, This Kind of Life et Raw & Sweaty : Live in France, avec plus de 150 spectacles en France seulement — notamment devant cinq milliers de festivaliers dans le magistral théâtre antique de Vienne (Isère) ! —, RICO présente un nouveau disque studio : THIS TIME. En magasins le 1er avril 2016.

Projet solo — plus précisément d’homme-orchestre ! –, THEY CALL ME RICO est entouré de musiciens québécois et français pour certaines chansons : Dominique Laroche, membre du groupe Voïvod, à la basse, Nicolas Grimard (Caïman Fu) au Lap Steel ainsi que le violoniste et claviériste émérite de la région Lyonnaise Charlie Glad. Bref, une équipe étoile complétée par les ingénieurs du son Jonathan Verne (Studio La Hacienda, Tarare), Vincent Blain (L’Indice), Vincent Lévesque et Russell Stageman (Studio Magnéto, Lyon). Le masterting de l’album a été réalisé à Londres par Ray Staff (Muse, Led Zeppelin, David Bowie).

Site officiel