Orelsan / Epilogue – La fête est finie


1678 vues

Orelsan / Epilogue – La fête est finie

Chaque mois retrouvez notre sélection d’albums coups de cœur à écouter :

ORELSAN
LA FÊTE EST FINIE – épilogue
sortie le 16 Novembre 2018

*Fantômes
*Tout ce que je sais
*La famille, la famille
*Mes grands parents
*Discipline
*Adieu les filles
*Rêves bizarres
*Épilogue

La fête n’est jamais finie avec Orelsan. L’air de rien, dans la semaine du 16 Novembre 2018, il annonce sur les réseaux un épilogue de 11 titres inédits à son album sorti quasiment la même période l’an dernier, « la fête est finie » .

Une suite ? une fin ? une deuxième partie ?
C’est un peu ce qu’il se trame dans cet opus.
Des récompenses, une tournée, Orelsan passe et repasse sur les ondes, à la TV, en interview, partout…
Une fin d’année 2017 et une année 2018 bercées par ses sons : « Basique », « Tout va bien » , « La pluie », « Défaite de famille » et « Paradis ».
Un album plus ouvert ou plus commercial comme certains peuvent dire (cf. titre « Discipline »), « La fête est finie » aura marqué un tournant sa carrière !
Assagi, posé, amoureux, moins trash, un 3ème album qui élargit son univers, ses sons et son flow. Orelsan plus mature sûrement, innove dans son style, sans jamais oublier « ses racines », ses débuts et ses 2 précédents albums.
« Épilogue » en est, pour en partie, l’exemple !

Un opus qui sert plus comme une suite et l’occasion de ressortir le tout avec l’album original un an après sa sortie. Il renoue avec son énième flemme de loser, de jeunesse bloquée, de méchanceté gratuite, du 100ème degrés à la débilité assumée porté par la gente féminine.

« Fantômes » serait une suite au titre « San », « La famille, la famille » fait ses excuses au titre « Défaite de famille », « Adieu les filles » est une 2ème partie avec l’instru du titre « Bonne meuf ».

Orelsan raconte son année, le succès, ses récompenses, la tentation animale et sexuelle envers les filles, revient sur son parcours, ses débuts par moment avec des piques ou des notes à son passé ou à ses albums précédents,  ses problèmes de couple, en passant par cette génération connectée, énervée, victime des réseaux, de la critique du dimanche au journaliste du clic. Puis termine sur une conclusion avec le dernier titre éponyme de l’album, comme résumé de son état général, qui a pour but et phrase finale assez convaincante : « La ligne d’arrivée et souvent la ligne de départ »
Le dernier volet de la saga, la boucle est bouclée, La fête est (bien et belle) finie…

Article sur son 3ème opus : La fête est finie

Radio Zig Zag

Mic, chroniqueur Dans Mon Shazam

© Tous droits réservés / All rights reserved Radio Zig Zag

dansmonshazam.wordpress.com