Ghost - Prequelle

173 vues

Ghost - Prequelle
sortie le 1 Juin 2018

Mic, chroniqueur Dans Mon Shazam

dansmonshazam.wordpress.com

*Rats
*Faith
*Miasma
*Dance Macabre
*Pro Memoria
*Witch Image

Voici ta dose de rock pour ce mois-ci, la messe est dite, le pape a tranché des têtes en vénérant des anges déchus, la musique qui fait frétiller Satan est de retour avec un quatrième opus baptisé Prequelle.
Ghost confirme son style même si celui-ci est moins « heavy » que ses prédécesseurs. Qu’à cela ne tienne, le voilà donc plus ouvert que d’autres albums et donc dans la sélection d’albums du mois !

Dans un monde où la population serait à l’agonie, Ghost propose un remède : écouter sa musique… et fuir un peu aussi !
Les morceaux de cet opus terrifiant tournent autour de la maladie noire qui envahirait notre planète.
La peste, la propagation d’un virus mortel dans le morceau « Rats » qui fait office de single et qui donne sacrément la patate avec ses chœurs bien placés :

Condamnée par la main de Dieu, la population n’a d’autres choix que de survivre, se battre et danser, notamment sur le titre « Dance Macabre ».
Sombre décor, musique apocalyptique, l’horreur s’écoute et se visionne par ses clips tordus et masqués, le black metal se veut grand public dans celui-ci, on pense notamment un peu au groupe Linkin Park en entendant « See The Light ».

Des riffs épiques, aux sons sataniques et symphoniques sur les deux instrumentales de l’album : « Miasma » qui finit en apothéose façon Supertramp, au sax, trompette ou que sais-je encore ! Et « Helvetesfonster », fera sortir nos ancêtres des caveaux. L’instru est majestueuse, terrifiante et affreusement rock !

Autre intro qui pourrait se trouver dans un générique de films pour enfants, ou sur une fin tragique (désolé Bambi ou Dumbo…), « Pro Memoria » s’offre une belle ballade planante qui ne tardera pas à faire décoller vos poils sur les bras.

Ghost fait s’abattre son 10 titres sur la foule en délire. Celle qui scande fièrement ses péchés parmi les puristes du genre ou les fidèles au barbu.
On se confessera plus tard sur d’autres rythmes, dans d’autres contrées moins macabres que celles-ci. En attendant, on oublie les prières, on pactise avec le diable en espérant qu’il soit accueillant et qu’il nous entraîne dans ses fléaux musicaux qui s’abattent sur nos têtes !

Bonne écoute !

Radio Zig Zag

Mic, chroniqueur Dans Mon Shazam

© Tous droits réservés / All rights reserved Radio Zig Zag

dansmonshazam.wordpress.com