Captain america : Civil war

2009 vues

 

Le film reprend quelques mois après Avenger 2 : l’ère d'Ultron. Mais très vite l'intervention des Avengers entraîne des dégâts collatéraux ce qui mènera les gouvernements du monde entier à vouloir réglementer les Avengers via les accords de Sokovie.

Tony Stark soutient ses accords, rongé par sa culpabilité, il voit en ses accords la possibilité de limiter davantage les victimes collatérales liées aux interventions des Avengers. Pour Steve Rogers, il estime qu’obéir aux ordres de politiciens ne serait pas dans l'intérêt des populations, et qu'il est le mieux placer pour juger s'il doit intervenir ou non. L'intelligence du film est de ne jamais donner totalement raison ou tort à nos deux héros, le spectateur pouvant ainsi s'identifier à l'une des deux équipes du film.

En plus d'être la suite d'Avengers 2, Captain America : Civil War est bel est bien la suite de Captain America : le soldat de l'hiver. Le retour de Bucky est au centre de l'intrigue du film. En tant que soldat de l'hiver, les autorités n'ont pas l'intention d'être tendres avec lui, est c'est ainsi que Captain, pour sauver son vieil ami devient un hors-la-loi et viole par la même occasion les accords de Sokovie.

On retrouve bien entendu le sel de ce qui fait un film Marvel. Humour, castagne et démesure. L'humour reste du Marvel et est légèrement en retrait comparé à ses prédécesseurs, mais toujours bienvenu. Pour ma part et je ne sais pas ce que vous en avez pensé, j'ai trouvé la castagne assez brute de décoffrage par moment ( la scène de l'appartement par exemple ), bien que cela reste grand public, parents ne vous inquiétez pas. Démesure bien sur, hélas je ne peux en dire plus sans gâcher les surprises que réserve le film.

Pour ceux qui craignait que l'intervention de Spiderman soit un fiasco, rassurez-vous. L'introduction du personnage est réussie, est bien qu'il soit loin d'être un de mes personnages Marvel préférés, je scruterais le prochain Spiderman avec intérêt. Il a la langue bien pendue et ses répliques participent grandement à l'humour du film. Une scène lui est dédié à la toute fin du film, après le générique.

L'autre personnage introduit est Black Panther allias T’Challa prince du Wakanda. Ce personnage est une réussite. Dès sa première apparition, le personnage est bluffant. Différents des autres super-héros, et au centre de l'intrigue pour des raisons différentes, il est le personnage le plus réussi parmi les nouvelles têtes.

Les autres super-héros ne sont pas en reste non plus, les réalisateurs ont réussi à donner une profondeur à chaque personnage, leurs motivations, les raisons qui les poussent à rejoindre Iron Man ou Captain America. Vu le nombre de protagonistes, on ne rentre pas dans les détails, mais au moins le spectateur ne se pose pas la question de pourquoi X a rejoint Y.

Bien que Captain America : Civil War ne soit pas exempt de défauts, il est l'un des meilleurs du MCU. Il n'égale peut-être pas Le Soldat De l'Hiver, mais se classe sans difficultés dans le top MCU.

Là encore ceux qui n'aiment pas les films Marvel peuvent passer leur chemin, on ne change pas une recette qui marche et ce n'est pas près de changer.