Bertrand Cantat - Anthracitéor

157 vues

Bertrand Cantat - Anthracitéor

 

Mic, le 15/11/2017

 Il nous avait parlé du Brexit le mois dernier avec son premier titre issu de son premier album (solo), « Amor Fati » à paraître le 1er Décembre, Bertrand Cantat dévoile un deuxième extrait de celui-ci, « Anthracitéor »

Un morceau nostalgique, mélancolique sous forme de ballade poétique, l’ami des mots ravageurs dans ses lyrics délivre un titre fort, qui se lit et qui s’écoute.
Entre ombre et lumière, la peur des sentiments, l’échappatoire d’un idéal, ancré dans la terre sombre et grise, pour faire face à la lumière couleur or qui se délie dans la dernière minute qui transcende n’importe quel fan de cette époque Noir Désir. De cette époque où il fait bon de passer outre les scandales pour laisser place à la musique seulement :

« Arrive, arrive, comme du fond d’un couloir
Surgit d’un sommeil blanc d’ivoire
La pierre de ta présence
Elle brille, elle brille et son rayonnement est insatiable
Et j’ai bien peur d’y voir des creusets, des cratères et les coulées de lave de l’histoire

Je ne connais pas de lois qui pourraient m’éloigner de toi
Et la nuit, le silence sur le confiteor, mais
Je n’ai pas vraiment le choix d’ignorer ce je ne sais quoi
Qui luit d’un éclat entre l’anthracite et l’or

Dérobée à toi-même, tu sais, tu t’es comme volatilisée
Tu manques à la terre-même, caboche
Et le sol trop brûlé implore le ciel ingrat pour qu’il vienne l’irriguer
Je savais que des flammes immenses sortaient de ton âme incendiée
Et que ton ombre solitaire s’allongeait du paradis à l’enfer

Je ne connais pas de lois qui pourraient m’éloigner de toi
Et la nuit le silence sur le confiteor, mais
Je n’ai pas vraiment le choix d’ignorer ce je ne sais quoi
Qui luit d’un éclat entre l’anthracite et l’or

Arrive, arrive si tes visites se font rares
Elles durent de plus en plus tard dans des alcôves de plume
Et de foudre, tu peux toujours venir
Viens, viens voir d’ici
Moi je n’ai rien dans les mains que des fleurs de cavale, que de spleen
Oh c’est loin d’être idéal
Allez, allez
Hallelujah, même si moi, j’dirais pas comme ça »

Bonne écoute !

Premier titre « L’Angleterre » :

 

Radio Zig Zag

© Tous droits réservés / All rights reserved Radio Zig Zag

dansmonshazam